Fragments – Myriam

Si certaines personnes savourent allègrement la douleur d’autrui, au fond c’est pour gagner le pouvoir de les exploiter. Ces personnes créent des besoins, voire des situations de crises, leur permettant de devenir les héros d’un sauvetage souvent peu légitime : nous proposer de nous sauver, c’est nous contrôler. Étrange et tortueuse transaction certes, que celle de la domination. La guerre n’est rien d’autre qu’une culture et j’ai compris qu’iels sont en lutte constante avec eux-mêmes. Ils ne s’acceptent pas, ne s’aiment pas et par conséquent n’acceptent pas que l’on s’aime. Laissons-les se battre avec leurs ombres, qui ont tant besoin de maîtriser notre lumière pour se sentir pleinement exister.

Moi je n’ai aucunement besoin d’éteindre la lumière de quelqu’un d’autre pour m’aimer et continuer d’exister. L’homéostasie est faite de changements, qu’ils soient désirés ou non, changements qui bouleversent l’ordre établi. Pour ma part, j’ai cessé de m’excuser d’exister. J’ai donc gagné en sérénité en laissant ces violents autres aller voir ailleurs si j’y suis. J’ai trouvé mon équilibre en identifiant les miens : ces gens qui vibrent l’amour à l’intérieur, et ça se voit à l’extérieur. On peut régner par le calme même si l’amour, tout comme la paix, ça se défend.

Nos flamboyants ancêtres, dont nos Reines africaines, le savaient. D’ailleurs, on marche ensemble ici bas, avançant malgré l’hostilité de celleux qui baignent dans leurs ténèbres. L’empuissancement c’est tout l’art de reprendre le pouvoir. #SoldierOfLove

                                                                                                                                          Myriam

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Maggy Dago . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.