Fragments – Idiatou

J’ai toujours eu l’esprit très libre.

Ma famille m’affuble du sobriquet de « blanche » juste parce que j’ose aller à l’encontre d’idées qui me paraissent un frein dans ma construction en tant que femme.

Et pendant longtemps j’ai souffert d’être incomprise, jusqu’au moment où j’ai compris que ma vie m’appartenait, et qu’avant de pouvoir être en mesure d’embrasser la vérité des autres, il fallait trouver Sa vérité.

Depuis j’avance en accordant plus de confiance à mes choix, bons ou mauvais, puisqu’au final, ils sont révélateurs de celle que je suis. 

                                                                                                                                                          Idiatou

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Maggy Dago . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.