Fragments – Lizaé

Il en a fallu du temps pour m’affranchir du regard des autres….
Du temps pour ne plus chercher à plaire… Du temps pour me libérer de ce que l’on
attend ou pas de moi, selon ce que j’inspire. Du temps pour m’ exclure du désir de
l’autre.
Il m’ a fallu cheminer longtemps pour nourrir l’idée que j’étais au centre de mon
existence et de mes aspirations. Et que désormais seul prévalait le jugement que
je porte sur moi-même.


L’amour de soi.
C’est beau à dire, mais fichtrement difficile à intégrer.
Alors j’ai pris une loupe et examiner dans le silence ma vérité.
Ausculter les moindres plis et replis pour débusquer ce qui est beau, ce qui est
laid. Ce qui est sans reproche ou imparfait. Mon passé, mon présent, pour un futur
où je me tiendrais la main, parce qu’alors je me ferais confiance, et que je ne me
laisserai plus jamais tomber dans le vide aride du dénigrement.
Il en faut du courage pour regarder avec humilité ce que nous sommes à cet
instant, car demain je ne serai déjà plus la même.
Ce qui reste c’est l’envie d’être vivant, l’envie de faire le bien, d’accueillir l’autre
avec bienveillance. D’être son meilleur allié dans les choix et les chemins que la
vie nous tend.


Je suis ce que je suis, et tant pis si tu ne m’aimes pas. Tans pis si tu n’aimes pas ce
que tu vois! Tant mieux même!
C’est là ma liberté!
Moi j’aime bien cette fille sur la photo, et c’est bien ce qui importe le plus!

Lizaé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Maggy Dago . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.