FRAGMENTS

Fragments – Ramatoulaye

 

 

À l’âge de 7 ans je suis rentrée en pleurs à la maison après des moqueries de la part de mes camarades.
En rentrant ma mère m’a dit que je devais être forte, courageuse et travailler deux fois plus que mes camarades car je suis noire, et qu’être noir dans ce monde n’est pas chose simple.
 
Aujourd’hui ces mots résonnent plus que jamais. J’ai commencé à m’engager dans la lutte antiraciste à l’âge de 17 ans, car je ne voulais pas dire à mon petit frère ce que ma mère m’avait dit quelques années auparavant.
Malheureusement encore hier j’étais en train de lui expliquer que George Floyd et tant d’autres sont morts parce qu’ils étaient noirs, une couleur qu’ils n’ont pas choisie.
 
À toutes les mères qui ont cette lourde responsabilité d’annoncer à leurs enfants qu’ils peuvent se faire discriminer, exclure, voire se faire tuer parce qu’ils sont nés différents, je leur rends hommage aujourd’hui.
 
Je souhaite de tout cœur qu’aucune mère n’aura plus cette lourde responsabilité.
 
J’adresse ce court texte à ma mère, à toutes les mères et toutes les mères en devenir. Vous êtes importantes. 
 
Ramatoulaye Diop

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *